Me connaître/m'accepter,  Prendre soin de soi

S’aimer soi-même : l’exercice le plus simple au monde

Est-ce que tu t’aimes ?
Oui, je sais ça commence fort 😁

J’en reviens de plus en plus à cette question qui est finalement essentielle.
Parce que j’ai fait beaucoup de développement personnel et de connaissance de moi.
Et, à chaque fois, j’utilisais la connaissance de moi, de mes fonctionnements, pour chercher comment je pouvais les modifier.



🙄🤔 mmh

Exemple très concret concernant le sujet qui nous a réuni :
Quand j’ai découvert la multipotentialité, j’ai été hyyyyper soulagée !! Mais en fait tout va bien chez moi, je suis normale !! 🎉💃 (youhou, danse de la joie)

Et qu’est-ce que j’ai fait ensuite ?

Je me suis demandé comment la connaissance de ce mode de fonctionnement allait m’aider à me recentrer sur UN sujet, à trouver MA mission de vie, à savoir dans quelle direction (unique) aller et m’orienter.

Si tu as bien compris ce qu’est la multipotentialité, tu comprends certainement qu’il y a un problème là.

En fait, j’ai été soulagée de découvrir la multipot.
Mais dans le fond j’étais toujours en mode : “j’ai un problème, ça ne me convient pas et comment je fais pour changer ça ?”

Honnêtement ? C’est chiant !

J’en ai marre maintenant de toujours vouloir être quelqu’un d’autre et/ou autrement.

Même si je suppose que ce serait mieux.

J’en ai marre.

Et surtout je perçois maintenant que ce n’est pas ça le sujet de l’évolution.

Oui, bien sûr qu’il y a des points sur lesquels on peut s’améliorer, on peut apprendre, on peut s’entraîner pour devenir meilleur.

Mais cette quête ne sert à rien tant qu’on ne s’aime pas tel qu’on est !

Parce que ça devient alors une quête pour se changer – et donc pour s’aimer encore moins.

Ce n’est pas ça que je veux pour moi. 
Et ce n’est pas ça que je veux pour toi.


Du coup, depuis environ 1 semaine je m’entraîne à regarder honnêtement ce que j’aime, comment je réagis, tout ce que je juge habituellement (et que j’ai envie de changer – bien sûr !). Et, au lieu de me juger, je me dis que c’est parfait comme ça.
Que j’ai le droit. D’aimer ça. De ne pas aimer ça. D’être comme ça. De réagir comme ça. Etc…

Et je me sens tellement mieux.
Je me sens plus légère.
Je sens que je reviens à moi.
Je sens que je commence à m’aimer. Et ça fait du bien putain !
Cet amour que je peux tant chercher à l’extérieur, en fait il est là. Et je peux me le donner.
Je suis déjà très bien comme ça. Et c’est tellement apaisant de le reconnaitre.

J’ai donc envie de te proposer de faire cet exercice pour toi, dans ta vie, cette semaine ! 😃

Prends un petit truc que tu n’apprécies pas trop chez toi, que tu juge de ne pas être top, que tu penses devrait être un peu autrement. 

Et dis toi que tu es comme ça, que tu as le droit d’aimer ça/d’être comme ça, que tu es juste parfait.e comme ça. (Je te dis de commencer avec un petit truc, limite insignifiant, parce que ça sera beaucoup plus dur avec un gros truc. Du coup, on commence par s’entraîner petit 😉)

Sens ce que ça te fais.
Comment tu te sens ? 

Exemple : 

Moi j’aime lire des romans fantastiques, style Les Royaumes du Nord, Twilight, Hunger Games, etc… Et quasiment que ça. 
Et je me juge parce que je me dis que, quand même, tout le monde (bon, beaucoup de gens) dans le dev perso dit que pour évoluer il faut lire des livres de développement perso. 
Je déteste lire des livres de dev perso !!! 
C’est pas faute d’avoir essayer.

Du coup je me sens nulle, j’ai pas pour autant envie de lire des livres que je n’aime pas, et j’en viens même à ne plus lire du tout parce que, quand même, « les romans, c’est pas bien » (en plus j’aime surtout les livres classés pour ados et j’ai quand même 30 ans…).
Tu as compris l’idée 😉

Ce n’est pas un gros truc dans ma vie, n’empêche que c’est un truc que je juge et un endroit où je ne m’aime pas vraiment.
Eh bien, pendant minimum 1 semaine je vais me dire que c’est parfait tel que c’est
Que j’ai le droit. 
Que c’est parfait tel quel.
Et puis c’est tout !
J’aime ça, c’est tout, je n’ai pas besoin d’aller plus loin que ça.


Et je n’aime pas lire des livres de développement perso.
Bah non.
Et c’est parfait aussi.


Tu vois ? J’ai vraiment pris un truc petit dans ma vie, qui n’a pas une grosse influence sur mes projets en général.
N’empêche que si j’arrive à m’aimer sur des petits trucs comme ça et à accepter que ça fait partie de l’être humain génial et parfait que je suis, j’arriverais progressivement à m’aimer sur des trucs plus gros.
Comme le fait que je suis mutipotentielle. Que je ne parle pas beaucoup avec les gens que e ne connais pas. Que j’ai besoin de temps pour ressentir avant d’agir. Que j’aime pleins de styles de chansons différentes. Que j’aime être dans l’observation. Etc.

Quand moi je fais ça, je me sens tellement plus heureuse avec moi-même.

Ca ne me donne pas du tout envie de m’arrêter là, me reposer sur mes lauriers et arrêter d’évoluer, d’avoir des projets et de vouloir m’améliorer.
Par contre ça m’aide à y aller moi en entier, avec tout ce que je suis. 

Tant qu’on est dans l’optique de vouloir se changer, bah on fait ça : on travaille à se changer (exemple : avoir plus confiance en soi).
Mais en attendant on ne construit pas sa vie.

Donc moi aujourd’hui je décide de m’aimer pleinement, de regarder tous les endroits où je ne m’aime pas et de me dire que c’est très bien comme ça.
Et d’aller construire ma vie à partir de ça ! A partir de qui je suis.

Et si j’ai besoin d’acquérir des compétences sur le chemin pour y parvenir, j’irais les chercher ! J’irais les développer.

Mais je ne veux plus aller chercher des techniques, des exercices ou autre pour transformer qui je suis. C’est chiant, ça sert à rien, et en plus, ça ne me rend pas heureuse.

Et moi je veux être heureuse.
Je veux être heureuse d’être qui je suis.
Je veux me construire la vie qui me correspond pleinement.
Dans laquelle je pourrais assumer pleinement tout ce que je suis et que j’aime !

Et ça, ça passe par aimer d’abord qui je suis et ce que j’aime. (Et du coup reconnaître aussi qui je ne suis pas et ce que je n’aime pas 😉)

Je t’invite donc très fortement à faire cet exercice.

Donc : 

Choisi un petit truc avec lequel tu n’es pas à l’aise dans ta vie.Décides de te dire, pendant 1 semaine (juste 1 semaine)que c’est parfait tel quel. Que tu es parfait.e tel quel.le. Que ce truc là est génial et parfait.

Et reviens me dire en commentaire comment ça s’est passé pour toi 😃

Belle semaine à toi !

Si cet article t'as plu, partage le !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *