Émotions

Déstressssssss !

“Déstresse”

J’ai l’inspection pour l’instruction en famille de ma fille dans quelques heures et je suis en panique.

J’ai testé pleins de choses pour me rassurer, je me suis faite coachée, j’ai demandé des conseils, j’ai préparé ma fille, j’écoute mon émotion, je me connecte à mes sensations corporelles… mais la peur est toujours là.

Et cette petite voix intérieure que me dis de déstresser aussi.

Parce que ça serait quand même mieux d’être sereine, bien ancrée, stable, dans ma puissance, etc…

Et c’est là que je vois que c’est là que ça bugg !

Mais oui !

Je suis en train de me dire “Déstresse !!!”

Je te fais les sous-entendus : “Mais déstresse putain, avec tout ce que tu fais, comment ça se fait que tu n’arrives même pas à te débarrasser de la peur, et la peur de l’autre en plus, alors qu’elle n’a pas de pouvoir sur toi, tu pourras carrément faire quelque chose après si ça se passe mal, t’as vraiment un problème ma pauvre fille, tu ne t’en sortiras jamais…

En gros, est-ce que je suis vraiment en train d’accueillir mon émotion ?

NON !

Je suis encore en lutte contre moi-même.

Pour encore tenter d’aller vers la version de moi que je trouve idéale.

Bah oui, idéalement, je ne serais pas stressée, je serais enracinée, alignée et surtout, sereine.

Sauf que ce n’est pas la réalité.

La réalité c’est que j’ai peur.

Point.

Et tout ce que je fais (même écouter mon émotion) je le fais pour fuir la peur.

Parce que je JUGE que ce n’est pas bien d’avoir peur.

Mais qui a dit ça ?

Moi.

C’est moi qui suis en train de me juger et de me fouetter en me disant de détresser.

Je fuis encore la réalité et ma nature d’être humain.

La réalité c’est que c’est normal d’avoir peur.

Et puis même en fait. Même si c’était vraiment pas normal, je me balance !

La réalité c’est que MOI, là, j’ai peur.

C’est ma vérité du moment.

Du coup, je me suis rendue compte que je me posais la mauvaise question. (Forcément vu que je partais du mauvais endroit)

Donc, au lieu de me demander :

Comment me débarrasser de cette peur ? (et d’agir par rapport à ça)

je me suis demandée :

Comment je peux faire AVEC cette peur ?

Comment je peux quand même dire ce que j’ai envie de dire, être bien avec moi, être bien avec ma fille, oser parler à l’inspectrice, etc…

Et là, j’ai commencé à m’imaginer pendant l’inspection, tout en ayant peur, et tout en pouvant quand même agir selon ce que moi je sentais.

Et c’est devenu beaucoup plus léger.

Parce que je n’étais plus en lutte contre la réalité.

Parce que j’ai simplement accepté que je pouvais avoir peur et que c’était ok.

Et que ça ne m’empêchait pas du tout de faire ce qui était important pour moi.

Et dans les faits, ça s’est bien passé. J’ai osé dire ce que je voulais. Discuter quand je n’étais pas sûre qu’on était sur la même longueur d’onde.

Et au final, j’ai compris ce qu’elle voulait me dire sur un point sur lequel je n’étais pas forcément d’accord avec elle (je lui ai dit mon point du vu) et je suis bien d’accord avec la pertinence d’un exercice qu’elle nous a proposé.

Donc oui, on peut avoir peur et agir quand même.

Et parfois le chemin ce n’est pas de chercher à tout pris à se débarrasser de sa peur mais d’apprendre à faire avec.

Et ça change tout.

Très belle expérience pour moi en tout cas 🙂

Je retiens pour moi que c’est vraiment important d’arrêter de viser d’être une femme “idéale” = sans émotions négatives, toujours dans la joie, la bonne humeur, la confiance et une super énergie. Et que je peux agir et aller vers ce que je veux, même avec des émotions “négatives”, une énergie plus basse.

Qu’est-ce que tu retiens pour toi ? Dis le moi en commentaire 🙂

Si cet article t'as plu, partage le !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *