Avancer,  Coups de gueule,  Me connaître/m'accepter

Comment définir la “Meilleure Version de Moi” ? (ou pas)

As-tu déjà entendu parler de définir la “Meilleure Version de Moi” (ou MVM) ?

C’est assez populaire en développement personnel parce que ça permet, entre autre, de définir ce que tu veux et où tu veux aller. Et donc de savoir quelles actions poser pour y aller.

Peut-être as-tu déjà essayé de la définir ?

Et peut-être que, comme moi, tu es complètement coincée devant ta feuille blanche et qu’il n’y a rien qui te vient.

Pourtant ça fait déjà plusieurs semaines, voir mois que tu te poses la question.

Mais toujours rien !

Si tu as cliqué sur cet article, je me permet de supposer que tu es dans ce cas-là 😉

Du coup, comment on peut la définir cette putain de MVM ?!!! (oui, elle me gonfle un peu, j’avoue 😅😂)

Bon, je vais tout de suite briser le suspens, en fait j’en sais rien et je m’en fous !

Ce que je vais te partager ici c’est plutôt pourquoi ce n’est pas forcément le bon questionnement à avoir et surtout à quel point on peut être à côté de la plaque à vouloir absolument la définir 🙂

Alerte rouge !! Je suis dans le fantasme !

Le gros problème que j’ai repéré quand je cherchais à faire ma MVM c’est que je ne savais pas. Je voulais que ça parte de moi, forcément, mais rien ne venait. Et puis j’ai commencé à rêver. A me dire que ça serait vraiment top d’être comme ça. Et puis comme ça.

Trop cool, j’avais trouvé ma MVM !!!!

Sauf que…

Sauf que, en fait, ce n’était pas vraiment ma MVM.

J’ai beaucoup travaillé sur moi, particulièrement en coaching, et cela m’a permise entre autre de sentir de mieux en mieux qui je suis vraiment.

Et là, avec ce que j’avais écrit, je sentais que je me barrais encore dans le fantasme de qui je voulais être. Mais pas par rapport à qui je suis déjà.

En fait, je ne voulais pas être une MEILLEURE VERSION de qui je suis déjà. Je voulais être QUELQU’UN D’AUTRE !

Et c’est subtil mais ce n’est pas du tout la même chose !

Meilleure version de moi ou version fantasmée ?

La meilleure version de moi elle part de moi. C’est une version améliorée, mais une version améliorée de MOI !

La version que je vais appeler fantasmée, elle m’amène à vouloir être quelqu’un de complètement différent ! Elle ne se base pas du tout sur qui je suis, ou alors si, mais juste pour dire que ça ne va pas et que je devrais être autrement.

Et c’est là pour moi le vrai danger de définir une MVM.

Parce que concrètement, tu peux partir complètement à côté de la plaque.

Plutôt que de vraiment t’améliorer, tu vas chercher à changer coûte que coûte.

A devenir quelqu’un d’autre.

Et ce n’est pas du tout comme ça que tu vas t’épanouir dans ta vie !

Ca devient un moyen de te fouetter encore plus. De te détester. De te juger. De déprimer, parce que tu ne corresponds pas à ta version fantasmée – et tu n’y correspondras jamais.

Nous sommes chacun unique, singulier, original. Nous avons déjà d’énormes qualités et des défauts.

Rêver d’être une autre personne, c’est cracher sur qui tu es.

Est-ce que tu crois vraiment que ça va t’aider à t’épanouir et avoir une vie kiffante ?!

Bah non.

Je décide de regarder vraiment qui je suis ! Maintenant !

Donc, quand moi j’ai pris conscience que de définir ma MVM était encore un bon moyen d’entretenir la haine envers moi, j’ai lâché l’affaire.

Carrément.

Je me suis dis que je tournais l’exercice à l’envers et que ce n’étais pas du tout ce que je voulais.

Et j’ai simplement commencé à m’observer encore plus. A arrêter doucement de juger qui j’étais. A observer comment je fonctionne, comment je réagis, j’ai regardé ce que les autres pouvaient apprécier chez moi.

En fait je me suis recentrée sur le présent et sur qui je suis maintenant ! Je me focalise là-dessus depuis.

Parce que je sais que pour l’instant, quand je repars dans le futur (avec la MVM ou autre), ça bug. Je bug et je repars dans le fantasme qui entretien l’illusion que je ne suis pas “bien”.

Je veux être à l’aise avec moi-même dans le présent et c’est à ça que je m’entraîne jour après jour. C’est là-dessus que je me focalise. Et ça commence à porter ses fruits.

Donc je vais te le redire :

Avant de définir ta MVM, accepte-toi déjà pleinement tel que tu es !

Parce que tant que tu ne sais pas qui tu es, je ne vois vraiment pas comment tu peux savoir quelle est ta meilleure version ! Logique, non ? 😉

C’est la première étape de ton évolution et de ta transformation personnelle.

Et y a pas beaucoup plus que ça à faire en vrai.

PS. Ce qui est top avec le fait de faire ça, c’est que non seulement tu vas pouvoir commencer à kiffer tout de suite, dans le présent, qui tu es (ah bah oui, parce qu’avec ta version fantasmée tu vas forcément avoir l’idée que tu ne pourras être heureuse et épanouie que quand tu l’auras atteinte) et en plus tu vas naturellement faire des changements dans ta vie pour kiffer encore plus et pouvoir être encore plus toi-même – et ta MVM elle va te venir naturellement. Sans forcer comme une malade comme maintenant ! 😉

Cool, hein ? 😄

Dis moi en commentaire : tu arrives à sentir la différence entre la MVM et la version fantasmée ? Qu’est-ce que tu vas faire avec ça du coup ?

Si cet article t'as plu, partage le !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *